Le tabac n’a jamais fait partie de la culture inuite

Le tabac n’a jamais fait partie de la culture inuite

À la fin des 17e et 18e siècles, les baleiniers européens se rendaient régulièrement en Arctique. Lorsqu’ils visitaient la région, ils apportaient du tabac aux Inuits. Les baleiniers échangeaient du tabac et d’autres biens avec les Inuits contre des fourrures.

À cette époque, personne ne savait à quel point il était nocif de fumer et de chiquer du tabac, et les effets de ces mauvaises habitudes sur la santé n’étaient pas connus. Maintenant, nous savons que la consommation du tabac peut causer des maladies et entraîner la mort.

Nous devons travailler tous ensemble pour lutter contre le tabac. Nous devons montrer que nous avons déjà vécu sans tabac et que nous pouvons continuer de le faire, car Le tabac n'a pas sa place ici.

À combien s’élèvent les dépenses pour des produits du tabac au Nunavut? 

  • En 2013, les Nunavummiuts ont dépensé plus de 48 millions de dollars pour des produits du tabac.
  • Environ 66 millions de cigarettes ont été vendues au Nunavut en 2013.

Faits intéressants à propos de l’industrie du tabac 

  •  Les fabricants de tabac font de la publicité en faveur de cigarettes « légères » en les faisant paraître moins nocives; or, elles contiennent la même quantité de goudron et de nicotine que les cigarettes ordinaires.
  • Les fabricants de tabac ciblent les jeunes. Ils ont même lancé des marques de produits de tabac aux arômes de fruits et de bonbons. Les fabricants de tabac veulent :
    • rendre l’expérience de la première cigarette ou de la première chique de tabac plus agréable;
    • faire en sorte que la consommation de tabac soit tendance;
    • masquer l’odeur de la fumée secondaire;
    • encourager les expériences et faciliter la consommation du tabac.
  •  Les publicités des sociétés de tabac ciblent les femmes.
  • Jusqu’en 1999, les publicités des fabricants de tabac étaient placées à la hauteur des yeux des enfants dans les commerces. 

En 2006, les principales sociétés de tabac des États-Unis ont été déclarées coupables d’avoir fourni aux Américains, pendant 50 ans, de l’information trompeuse à propos des dangers du tabagisme.